Mouvements poètiques

Tels des tissus
Qui volent
Tels des linges
Au soleil
Les mots se tiennent
Dans une ondulation
Joyeuse

La ligne
Se rompt
S’estompe
S’entrelace
En elle-même
Comme font les nuages

C’est un dessin sans traits
Dans une page sans Papier
D’un livre sans lettres
Posé sur une table qui Rêve

Le contour d’une main
Flotte au vent
L’encre qui la détoure
Déteint
S’allonge
S’estompe
S’efface déjà
En tournoyant
Hésitante comme
Le vol
D’une guêpe

Le texte est sorti
Du livre
Tel un amas de
Fils
De tiges
Pliées
Tordues
Entortillées
Pour aller
Dormir en tas
À la belle étoile

La fenêtre ouverte
Couche
Toutes les flammes
Du chandelier

Les volutes de
Noir de fumée
Composent dans
L’air
Des portraits de famille

Prise entre
Deux verticales
Mouvantes
Embarrassée par
Des ratures
La silhouette de
L’homme
Qui se fait et se
Défait
Peine a devenir
Multiple

S’agit-il d’anges ?
D’ailes ?
De voiles ?
De nuages ?
De flammes ?
De vagues ?
Non
Ce ne sont que des traits
Colorés
Qui songent

La forêt qui
Monte
Est différente
De celle qui
Descend
Les oiseaux tapis
Dans le
Blanc
Avancent de
Noir
Masqués
Comme les branches
Où ils se
Posent
Piaillent
Chantent
En silence

Les yeux brillent
Les ombres se couchent
La lumière s’éteint
Les oiseaux se taisent
Les étoiles naissent
La nuit avance
Le plafond regarde
Le dormeur qui rêve
Au loin
Le son d’un train
Passe

Les orteils
De la danseuse
Effleure le sol
Rugueux
Une ombre
Les rejoints
Elle va
Elle vient
En attendant
Le pied
Gauche

Une main
S’agite
Pour écrire
Le mot
Statique

Les nuages
Touffus
Gris sombre
Qui traversent
Le ciel de
Part en part
Absorbent à
L’horizon
Le peu de clarté
Qui reste

Dans le silence
Une ligne
Mince
Discrète
S’étire lentement
Et se rétracte
Avec langueur
Une autre
L’embrasse
Une autre
La frôle
D’autres s’amalgament
Se pénètrent
Jusqu’à ce que
Leurs
Mouvements
S’épuisent dans la
Douceur du
Blanc

Les traits
Qui tombent
À la verticale
Essaient peut-être
D’évoquer la
Pluie
Derrière eux
Des choses
Imprécises
Furtives
Bougent
Comme les rêves
Que l’éveil
Estompe

La tâche qui devient
Nuage
Le nuage qui devient
Contour
Le contour d’un figure
Qui…
Se sépare en trois
La première frémit
La deuxième tangue
La troisième étincelle
Deviennent de concert
Une arabesque compliquée
Au méandres savoureux
Qui se transforme
En choses
Aussitôt
Disparues…

Est-ce un insecte ?
Peut-être
Une fourmi ?
Qui sait ?
Un point ?
Sans doute
Pourquoi bouge-t-il
Si lentement ?
Il n’est pas pressé

Le trait invisible
Qui ne dessine rien
Attend son heure
Tapi dans le blanc
Pour se manifester
Il réfléchit sans doute
À l’apparence des choses

Dans ses incessants
Va-et-vient
La pointe de la
Plume
Trace des émotions
Des sentiments et des
Faits
Que les mots ne sauraient
Décrire

Ils
Se
Sont
Réunis
En assemblée
Au centre de la page
Peut-être
Attendent-ils
De savoir ce que
Je vais en faire
Mais…
Ne voilà-t-il pas
Qu’un d’eux
Prend la fuite
En s’allongeant comme un vulgaire…
Ver de terre ?

Les ombres furtives
S’allongent dans
La page
Telles des baigneuses
Dans la douceur
Granuleuse
Des sables

Tous les points
Se sont
Alignés
Afin
D’imiter
Le retour des
Grues
Qui annoncent le
Printemps

La chose qui
Virevoltait
Au gré
Du vent
Semblait
Prendre du
Plaisir
Dans son propre
Mouvement

Les livres
Tombés des
Nuages
Ont rempli
La mer de mots
Qui flottent
Au gré des
Vagues

À l’aurore des jours
Saisir d’une main
Le vent
Les nuages
Les oiseaux
Puis les lâcher au-dessus de la rivière
Pour réveiller l’eau
Et voir
Les reflets des nuages et des oiseaux
Danser avec les poissons
Puis
Au couchant
S’allonger avec les ombres
Qui caressent les sillons des champs labourés
Et revenir à la rivière
Pour entendre
L’eau
Dormir

Un objet inutile tourne autour d’un autre qui ne sert à rien.
Un bout de fil de fer tordu s’étire pour ressembler à un trait.
Un grain de raisin moisi se niche contre une mandarine blette.
Une pomme de terre coupée tient compagnie à une fourchette.
Une serviette sale dort sur une assiette ébréchée.
Un papier froissé songe à redevenir plat.

José-Manuel Xavier

Argenton-sur-Creuse 2023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s